ThailandRohingyaPolice-621x331Des migrants Rohingyas à bord d'un véhicule de police au sud de la Thaïlande 2013 (Photo: AP)

Par AFP

Des trafiquants d’êtres humains ont kidnappé des dizaines de Rohingyas réfugiés au Bangladesh après les avoir dupés avec de fausses offres d'emploi  et les ont emmenés dans une plantation de caoutchouc située au sud de la Thaïlande, ont indiqué des sources officielles dimanche.

the irrDes enfants Rohingyas exibant leurs nouveaux vêtements et lunettes de soleil bon marché qui leur ont été offerts à l'occasion de l'Aïd al-Adha. (Photo: JPaing / The Irrawaddy)

Par Lawi WENG - THE IRRAWADDY | 07.10.2014

Canton de Myebon, Etat d’Arakan – Dans le camp de Myebon, peu de signes laissaient croire que les quelques 3000 habitants musulmans Rohingyas célébraient l’Aid al-Adha, l’une des plus importantes fêtes religieuses de l’Islam.

 ROHINGYA-MT-1

Une femme Rohingya dans le camp de déplacés internes à l'extérieur de la ville de Sittwe ( Photo: DVB)

 

| le

Le plan d'action du gouvernement pour l'Etat d'Arakan (Rakhine), qui a été rédigé dans le plus grand secret et n'a pas été rendu public, a été sévèrement critiqué par Human Rights Watch vendredi. L’ONG a fait savoir que ce plan « renforcerait les politiques discriminatoires, qui privent les musulmans Rohingyas de Birmanie de la citoyenneté, et entrainerait la réinstallation forcée de plus de 130 000 déplacés Rohingyas dans des camps fermés ».

cnnUne réfugiée Rohingya tient dans ses bras sa petite fille qui souffre d'une maladie cutanée.(Le camp de Dar Paing dans l'Arakan en Birmanie)

 

Par Hilary Whiteman, CNN

 

Des dizaines de milliers de personnes fuyant les violences en Birmanie sont dépouillées, battues et affamées sur des bateaux de trafiquants d'êtres humains, selon un nouveau rapport publié par l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

mardi, 26 août 2014 18:11

Les femmes Rohingyas souffrent quotidiennement

Écrit par

displaced-rohingya-woman-norbagoun-carries-her-severely-malnourished-25-day-old-twins-her-lap(Crédit photo: Reuters)

 

La communauté internationale fait la sourde oreille face aux souffrances qu'endurent quotidiennement les femmes Rohingyas.

 

Par Dr Than Aung - GULF NEWS

 

Les Rohingyas de Birmanie, qui vivent pour la plupart dans l’État de Rakhine ( anciennement l'Arakan), la partie ouest [du pays] limitrophe du Bangladesh à majorité musulmane, sont sans aucun doute le peuple qui a le plus longtemps souffert de notre temps.

Login Form

Social